Contactez-Nous

3 + 4 = ?

WVAM.

L’amour au premier regard. Il y a dix ans environ, lors d’un voyage en Afrique du sud, j’ai rencontré les œuvres d’art de Samuel Allerton pour la première fois. Quelques années plus tard, je suis devenu l’agent fier de cet homme, actuellement sur la liste de souhaits de galeries autour du monde. Samuel – Sam pour les amis-, ne fait pas seulement de l’art, il respire l’art : dès qu’il se lève le matin, jusqu’à 22 heures le soir, car après, sa femme l’interdit de parler d’art. Pourtant , je suppose que cela ne s’arrête pas dans sa tête 24/7 : imaginer de nouvelles idées, faire des croquis d’une nouvelle sculpture -n’existant que dans sa tête jusque-là-, mélanger et tester des couleurs, mettre le feu à des morceaux de bois et les enterrer pendant plusieurs mois, juste pour voir l’effet du processus sur le matériau, etcetera. La créativité de Samuel ne cessera jamais. Chaque visite à son atelier est une expérience.

Samuel n’est pas seulement artiste, mari et père aimant, il est aussi l’ami de la nature. Parfois je l’appelle Tarzan 2.0 et sans aucun doute, ce n’est pas si loin de la vérité. Je l’ai vu gravir des montagnes

à mains nues, portant une sculpture sous le bras, juste pour réaliser la photo parfaite. N’importe quel alpiniste bien équipé aurait réfléchi à deux fois avant cette aventure. Donnez-lui la mer et il nagera dedans, donnez-lui un arbre et il le travaillera, donnez-lui n’importe quoi et son esprit créatif en fera quelque chose. On peut le sentir dans son art, et à mon avis, voilà la raison des multiples éloges pour ses œuvres d’art, à travers le monde. Cet homme respire la passion et cela se reflète dans chaque sculpture, chaque dessin et chaque peinture qu’il crée. Nature pure; influencé par le pop art et avec un clin d’œil aux dessins animés qu’il adorait étant jeune. Des œuvres réjouissantes ou au contraire bien attristantes, mais toujours avec un message implicite et sans oublier le résultat esthétique final.

Je suis fier d’ accompagner ce grand homme sur
son chemin et je suis très heureux d’être témoin de son succès parmi les passionnés d’art et les experts en art, partout dans le monde. Et croyez-moi, ce n’est que le début de son histoire. Dans quelques années, il est impossible d’imaginer la scène artistique internationale sans lui. Vous tenez son premier livre dans vos mains, bonne lecture ! Et encore un message interne pour Samuel : merci
beaucoup, meneer.

–  William Vaesen WVAM